Archives de catégorie : Art de rue / Clown / Jongle enflammée

Fuegoloko

Formée en 2012, FuegoLoko est une joyeuse et turbulente compagnie d’art de rue spécialisée dans la jongle clownesque enflammée, comptant deux artistes colorés et intenables, un technicien regisseur appliqué, une vaillante chargée de diffusion qui aime les chats, un canard en plastique nommé Jeanluc Jeanlucsky, un totem vaudou dépliable, et un glorieux J-5 aménagé avec des plaques chauffantes qui marchent !

La Cie créée, écrit, bricole et met en scène ses propres spectacles, apparait dans les festivals d’ arts de rue, comme sur des événements privés, ou autres manifestations festives et culturelles.

Les artistes sur scène subliment leur pratique de la jongle par un univers et un jeu clownesque très visuel empruntant  au cartoon, au tribal, au punk et à la fantaisie, passant de moments presque intimistes à une explosion de feu d’artifices et de couleurs.

 Fuego Loko, c’est du spectacle de feu, mais aussi et surtout du clown, de la danse, du théatre et une bonne humeur fondamentale qui veut sans cesse embarquer le public dans la joie et la fête …

|Le spectacle de la compagnie : To-Bô-Dom|

Un duo de clowns enflammé, dynamique et décalé, avec des farces et un humour potache, de la Jongle, du Feu et un sacrifice final flamboyant !
Les improbables et tordus jongleurs de To-Bô-Dom vous embarquent dans une cérémonie festive et rythmée avec leur nombreux instruments flamboyants et déséquilibrés…

Une faille a déchiré le continuum espace-temps, ça arrive parfois quand beaucoup d’ondes positives se concentrent en un point particulier…
Par cette «brèche dimensionnelle positive» arrivent To et Bô-Dom. Imprévisibles et querelleurs, ces trucs-machins anthropoïdes et colorés ne vivent que pour faire la fête, honorer leur divinité par un sacrifice et poursuivre une quête enivrante et glorieuse: mettre le feu à des trucs.
Comme ils ont tendance à se sentir assez rapidement chez eux, une cérémonie rythmée, tribale et un peu tordue se met alors en place. Les deux Tô-Bô-Dôm expriment leur amour inconditionnel de la fête, s’envoûtent l’un après l’autre en utilisant divers instruments enflammés tourbillonnants, passes de jongle assez gonflées, et dispositifs pyromanes farceurs.
Le public est fortement invité à observer leurs coutumes traditionnelles et peut être même à s’offrir en sacrifice à leur improbable et flamboyant To-Bô-Dom, le Totem grondant et autoritaire, dans leur grande marmite dimensionnelle.

Tout public, 50 minutes, en extérieur